lundi 20 février 2017

Le Jugement des Six (Melissa Haag)

Tome 1 : Hope[less]

Le cerveau de Gabby fonctionne comme un véritable radar, ce qui s’avère très pratique pour éviter les gens. Surtout les hommes. Ils semblent tous un peu trop l’apprécier. Sa différence l’a rendue solitaire, mais elle s’y est habituée. Plutôt bien. Même si, au fond, elle regrette de ne pas savoir pourquoi elle est différente des autres.

En quête de réponses, elle découvre alors une communauté secrète de loups-garous. Elle va s’immerger dans leur culture et apprendre à connaître leur monde, jusqu’à sa rencontre avec Clay. Il est négligé, sujet à des sautes d’humeur, intense sans avoir besoin d’ouvrir la bouche, et il croit que Gabby est faite pour lui.

Elle va devoir employer tous les stratagèmes possibles pour convaincre Clay de s’en aller, et toute sa volonté pour ne pas tomber amoureuse de lui en découvrant peu à peu l’homme qui se cache sous des abords aussi frustes.

Avec Hope[less], le premier tome de la série Le Jugement des Six, plongez dans le monde captivant des loups-garous, où les jeunes femmes sont douées d’aptitudes inexpliquées.

Et si je prenais le temps de taper mon avis sur une lecture agréable et plutôt originale ? Mh, je crois que je ferais bien.

Gabby est une jeune femme qui n’est pas tout à fait comme les autres : elle semble attirer les hommes d’une façon unique et dérangeante. Impossible pour elle de passer inaperçue, et éviter les regards et les propositions indécentes est devenu sa spécialité. Ajoutez à cela une capacité à voir les êtres avec des halos de couleurs spécifiques, et vous comprendrez que cette jeune femme se pose beaucoup de questions. Aussi, lorsqu’elle rencontre Sam et la communauté de loups-garous dont il fait partie, elle voit l’occasion d’en découvrir plus. Seulement, son entrée dans ce monde signifie désormais aussi son appartenance, et elle va devoir trouver son partenaire… à son corps défendant. Mais désormais que Clay l’a trouvée, il n’est pas prêt de la lâcher. Gabby saura-t-elle résister ?

Alors si vous pensez comme moi que ce roman va vous offrir une romance toute choue, avec des saltos dans vos émotions, faites bien attention. Je ne peux pas dire que c’est faux, sans pour autant affirmer non plus que c’est vrai. Il y a bel et bien une romance, qui sort totalement du cadre habituel. Elle prend véritablement son temps, évolue sans même que l’on s’en rende compte, et il n’y a quasiment rien de torride ou de sensuel dans son contenu (là, par contre, je trouve ça chouette).

Replonger dans un univers de loups-garous était un pari risqué, mais j’avoue avoir été piquée de curiosité. Déjà avec le résumé, mais aussi avec toute la société qui est présentée dans ce tome 1. Les règles établies sont uniques, et le mode de fonctionnement me pose des questions, j’aime bien. Puis, on est loin de Twilight et compagnie, ce qui est loin de me déplaire ! Le côté surnaturel des aptitudes de Gabby ajoute une touche vraiment intéressante, dont on ne soupçonne pas encore tout à fait la portée, d’ailleurs.

Les personnages ? J’ai bien apprécié Gabby, justement, qui essaie de mener sa barque en faisant de son mieux, alors qu’elle est cernée et qu’elle n’a jamais vraiment eu de liberté. Ses aspirations sont normales, communes à beaucoup d’entre nous, et son refus d’accepter un compagnon comme Clay est tout à fait compréhensible. Elle est déterminée, têtue, mais sait se remettre en question. Elle est agréable à suivre, et je pense qu’elle nous réserve de belles surprises par la suite.
Quant à Clay, je dirais que je me suis attachée à lui, mais en surface. Si je l’apprécie aussi, le fait qu’il passe la plupart de son temps sans rien dire et sous une forme animale rend difficile une appréciation sur son caractère. J’ai cependant levé les pouces bien haut pour sa persévérance, sa douceur et son sale caractère. Je pense que je l’apprécierai plus dans la suite, s’il se dévoile sous un jour plus humain.
Avec eux, il y a aussi Sam, la coloc de Gabby, et d’autres personnages que nous rencontrons plus ou moins régulièrement. Tous ont un petit quelque chose qui rend le récit assez sympathique à suivre, dans un contexte assez bien étoffé.

Au niveau de l’intrigue, je ne vais pas dire que j’ai été déçue de ce premier tome, non. Disons plutôt que j’en attendais plus d’addictivité. J’ai été trompée par le commentaire d’Ednah Walters, qui sait transformer ses propres récits en des bouquins qui vous coupent le souffle à chaque fois. Le récit de Hope[less] est d’un genre différent, qui prendra sa pleine mesure et son ampleur avec les tomes suivants, j’en suis persuadée. Le tome 1 semble plus une façon de poser les bases, de nous introduire dans un monde différent, et ce n’est pas déplaisant ! C’était juste différent de ce que j’attendais.

La plume de Melissa Haag est plutôt simple, fluide, et elle dépeint plutôt bien les émotions, les décors et les interactions de son histoire. Gabby nous apparaît dans son caractère entier, et j’ai apprécié que la plume se colle à sa personnalité. À voir ce que ça donnera dans le tome 2 ! J’avoue tout de même que son imaginaire est clairement original et que ce changement est loin d’être désagréable. Je me demande bien ce qu’elle nous réserve pour la suite, vu ce que nous découvrons à la fin de ce tome 1, et au vu du titre de la saga !

Les valeurs ? Je crois que le personnage de Gabby nous montre que l’amour est à la fois une question de choix et d’abandon. Si elle lutte contre son attirance pour Clay, il y a quelque chose en plus qui nous démontre qu’une histoire d’amour est plus que cela. C’est la confiance qui s’installe, c’est la fidélité, c’est oser aller plus loin que les apparences, parfois même contre soi-même. Mais c’est un mal pour un bien, quelque part ! Gabby nous montre aussi le poids que la société peut nous imposer avec ces règles qui la limitent franchement. Elle incarne un bel idéal d’indépendance, de refus de soumission à la fatalité, et son évolution est agréable à suivre.

De fait, Hope[less] aura été une lecture sympathique pour moi ! Si j’en attendais autre chose, le dépaysement est loin de m’avoir déplu, même si j’aurais désiré quelque chose de plus addictif. L’intrigue prend son temps, l’imaginaire est original et devrait prendre une ampleur que je suis curieuse de découvrir dans la suite. Les personnages sont attachants, intéressants, même si je suis encore un peu sur la réserve avec Clay. J’attends beaucoup de son côté humain pour le tome 2, c’est clair, et de la romance en elle-même !
En bref, ce sera un 16/20 pour moi et je le conseille, c’est du loup-garou, mais…. Tellement plus encore !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire