mercredi 6 décembre 2017

Mary et Lola (Sam Riversag)

Tome 1 : Pour un selfie avec toi

En découvrant l’infidélité de mon compagnon, je me suis retrouvée brutalement dans une autre dimension. Ma réaction intersidérale m’a sidérée moi-même : Je serai une femme libre, sans contrainte ni belle-mère. Mais voilà que le félon demande mon pardon. Et puis quoi encore ? Que feriez-vous à ma place ?

Prenons quelques instants pour parler d’un roman frais qui m’a assez surprise, et un peu désarçonnée.

Mary vit une petite vie tranquille. Très tranquille. Trop tranquille à son goût, elle l’admet volontiers. Jusqu’au jour où, ayant oublié son ordinateur portable, elle rentre chez elle pour le récupérer et tombe sur son copain en pleins ébats avec une autre fille. La situation devient critique, mais grâce à sa meilleure amie Lola, Mary va tenir le coup pendant que son désormais ex file avec l’autre nana. Elle va se redécouvrir en tant que célibataire, tomber sous le charme d’un acteur connu, et devenir une fan. Mais voilà que son ex revient pour demander pardon. Que faire ? Accepter ? Refuser ?

Je dois là vous avouer que j’ai un peu du mal à résumer cette histoire assez fraîche mais pleine de retournements de situations. L’histoire de Mary est pour le moins rocambolesque : je t’aime, moi non plus, je te trompe, mais je t’aime. Si vous aimez les romans sans prise de tête, Pour un selfie avec lui est un bon bouquin à vous conseiller !

Pour ma part, je suis un peu plus mitigée. J’ai effectivement passé un bon moment, parfois rigolé avec ces deux compères que sont Mary et Lola, mais je reste sceptique sur l’histoire d’amour qui reste centrale dans le roman. Mary découvre l’infidélité de son copain, le largue, le laisse revenir, il repart avec une autre, elle le laisse revenir, elle se fâche avec la belle-mère, elle se dispute encore avec son mec… franchement, ça devenait pire qu’un vaudeville, au bout d’un moment. Je me suis sérieusement demandé pourquoi elle restait avec ce mec, parce qu’on n’est pas vraiment sûre qu’elle l’aime. On a plus l’impression que c’est pour se venger et rester la victorieuse dans toute l’affaire. Je n’ai pas vécu cette petite étincelle qui me fait tant apprécier les histoires d’amour et de fait, je réprouve totalement les choix de Mary par rapport à son couple. Mais bon, on va dire que c’était une comédie et qu’il faut la lire en tant que telle, vraiment sans prise de tête.

L’histoire nous est narrée avec beaucoup de dynamisme, je dirais même que la plume est survoltée, un peu comme Mary, du moment où elle se découvre trompée. Sa petite vie plan-plan laisse place à une existence qui va plusieurs fois être chamboulée, et Mary va nous présenter un caractère de battante. Mais survoltée, ce qui peut demander un certain temps d’adaptation, mais qui n’est pas désagréable en soi. J’avais plutôt l’impression qu’une copine me racontait son histoire et qu’elle en était encore toute émue et remontée. Ça manquait parfois de fluidité, mais cela ne m’a pas vraiment dérangée !

Au niveau du rythme de l’histoire, avec pareil plume, vous pensez bien que la dynamique est bonne, même si parfois c’est même un peu trop soutenu. J’ai un petit peu regretté que l’autrice nous donne des précisions sur la suite bien avant que cela n’arrive, ça nous projetait trop loin alors qu’il y avait déjà bien à faire sur le présent. Mais encore une fois, ça colle très bien avec la façon de faire d’un récit oral, puisqu’on ne peut jamais s’empêcher de faire ce genre de remarques sur la suite. Il se passe en fin de compte beaucoup de choses dans ce roman : l’histoire du couple, les problèmes de travail de Mary, sa passion pour Benedict Cumberbatch, son amitié totalement dingue avec Lola, ainsi que leurs séances de tarot and co, sans parler de tout ce qui vogue autour (la famille, notamment). Quand je vous dis que c’est survolté, c’est survolté !

Un point sympathique à relever est justement la fascination de Mary sur cet acteur si connu. C’est à la fois impressionnant, amusant et réaliste, je trouve. Tout ce que réalise l’héroïne à la « gloire » de cet acteur peut sonner à la fois comme trop, et résonner comme étant quelque chose que n’importe quel fan pourrait faire. Sam Riversag permet en plus à Mary de s’en servir pour rebondir, et c’est une bonne chose, parce que ça démontre qu’on peut avancer par des voies que nous n’imaginions pas.

Du coup, ça me permet de passer aux valeurs du bouquin ! Cela risque d’être un point peu positif pour moi, je crois. Le comportement de Mary, même s’il reste sympathique, m’a parfois déçue. Sa façon de réagir aux évènements, de profiter de certaines situations, m’a gênée, surtout professionnellement sur la fin. J’ai réprouvé certains de ses actes, et comme je l’ai dit, si je suis à fond pour le pardon et l’amour, je ne sais pas si son histoire avec son copain était orientée là-dessus. Je n’ai pas senti de réelle avancée en profondeur, c’est dommage. Et on dira que tout ce qui est divination me dérange un peu, donc le tarot et le reste m’ont laissée un peu de côté. Après, j’admets que tout le roman est vraiment frais et que la narration survoltée m’a fait sourire, mais j’ai un peu décroché au niveau des valeurs… ce premier roman nous appelle quand même à compter sur nos amis et à rester fidèles à notre caractère, à ne pas vouloir changer pour quelqu’un d’autre, et ça, je tiens aussi à le souligner.

En conclusion, Pour un selfie avec lui aura été une lecture agréable, avec des personnages hauts en couleurs et une narration survoltée. Je n’ai pas totalement adhéré à toute l’histoire, puisque Mary effectue des choix que je n’approuve pas vraiment, même si je la trouve sympathique. L’histoire du couple en devint cocasse même si un peu irréaliste car il manque pour moi l’expression de sentiments plus profonds. Ça reste une comédie intéressante, qui se lit facilement, avec pour thématique secondaire la fascination de Mary envers un acteur bien connu ! C’est un roman que je peux conseiller pour son caractère amusant, même si je reste déçue de certains points. Ce sera donc un 14/20 pour moi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire