mercredi 18 novembre 2015

L'Homme en équilibre (Martial Victorain)

Simon est un chef d'entreprise ambitieux, à qui tout réussit. Au lendemain d'un grave accident de la route, il se réveille aveugle à l'hôpital. Commence alors une lente descente aux enfers qui le laisse sans espoir jusqu'à ce qu'une technique révolutionnaire lui permette de recouvrer la vue. L'opération est une réussite, mais au fil des jours, son environnement, ses proches, plus rien ne lui semble familier.
Qui est cette femme qu'il voit évoluer dans sa maison ? Par quel miracle peut-il lire et comprendre l'espagnol, lui qui n’a jamais appris cette langue ? Et pourquoi la photo de cet indien le hante-t-elle ? Et si l’obscurité était le passage obligé…

Tout d’abord, un immense merci aux Editions Paul&Mike et à Martial Victorain pour ce SP ! L’objet livre en lui-même m’a conquise, avec sa couverture veloutée, cette image à la fois fascinante et dérangeante…

Bref. L’Homme en équilibre nous parle de Simon, un homme qui s’est élevé socialement pour finir par devenir un chef d’entreprise réputé et craint. Il va sans dire que ce cher Simon n’a pas toujours été intègre dans ses procédés. Néanmoins, tout semble aller pour lui, jusqu’au jour où il est victime d’un accident qui va le laisser aveugle. C’est désormais le noir complet pour lui, entraînant une déchéance incroyable. Mais voilà qu’un médecin lui propose de recouvrer la vue… Simon va accepter, sans imaginer que tout ceci pourrait bien l’embarquer au-delà de frontières jamais pensées…

Je vous avoue qu’en voyant le livre arriver chez moi, j’ai été joie, parce que j’avais beaucoup apprécié Fernand, un arc-en-ciel sous la Lune du même auteur. Et j’ai été assez intriguée voire même inquiète, de ce que j’allais trouver. La couverture a fait beaucoup.

Ceci dit, j’ai très vite remarqué que la plume était celle que j’avais trouvée dans Fernand, maîtrisée, fluide et prolixe en détails sans que cela ne devienne trop pesant. Il y a un petit quelque chose des auteurs classiques qui prennent leur temps, mêlé à un rythme et une façon de présenter les choses (y compris les dialogues) indéniablement moderne. C’est très agréable.

Ensuite, j’ai bien remarqué que si c’était fluide, ce n’était hélas pas addictif. Je ne m’attendais pas non plus à ce que cela le soit, mais je crois que j’en avais besoin quand même. Ceci dit, j’ai dévoré quand même le livre, parce que j’avais la nécessité de penser à autre chose qu’au présent. Pour cette raison, le livre a parfaitement rempli son office, je me suis déconnectée de l’instant dans lequel je vivais. En revanche, j’admets (un peu honteusement, peut-être), que certains passages restent un peu flous dans ma tête. La faute à mes pensées qui ont été un maelström fantastique durant quelques heures.

Dans ce roman, on découvre un Simon auquel on mettrait volontiers des claques. Il ne se rend pas compte du mal qu’il fait, et seule sa réussite ainsi que son plaisir l’importent. Et quand il devient aveugle, le terme exécrable lui colle à la peau. On a néanmoins envie de savoir ce qui va se produire. Enfin, j’ai eu envie, parce que je devinais que Martial Victorain allait nous faire une jolie surprise et je n’ai pas été déçue !

Je ne dirais pas qu’on flirte avec du surnaturel, mais presque. Ce livre est très bien renseigné et nous plonge quelque part dans des mystères encore non résolus qui ont tout pour nous fasciner ou nous dérouter. Cette histoire pourrait tout à fait être réelle. Elle est en tout cas suffisamment réaliste pour nous le faire croire, ce qui vous laisse imaginer ou apercevoir le talent de l’auteur pour nous emmener dans son univers.

Le talent de cet auteur est aussi de nous présenter des personnages différents, uniques, réalistes et dont l’évolution est lente mais indéniable et sans retour possible. Tout se mêle et se démêle, dans un côté humain et presque au-delà qui risque de ne pas vous laisser indifférent. Je ne l’ai pas été, en tout cas. J’ai réfléchi, suivi les méandres de pensées de Simon, mais aussi de sa compagne, et de l’ensemble de l’histoire. Ça passe par un accident, une opération inespérée… et des liens qu’on apprend à comprendre alors que beaucoup d’autres choses perdent leur sens.

L’Homme en équilibre, c’est un roman qui va vous faire un peu vaciller, tout en vous poussant à continuer votre lecture, à vous faire penser sans peut-être même le réaliser, sûrement comme quelqu’un sur son fil, suspendu au-dessus du vide. C’est un roman qui change, dont le contenu et la plume sauront certainement vous surprendre !

En conclusion, avec une plume travaillée mais fluide, ce roman vous plongera auprès d’un Simon qu’on aimerait rabrouer mais qui lentement va évoluer. Le monde dans lequel il plonge est bien le sien, le nôtre, tout en paraissant formidablement autre. Il y aura de quoi vous fasciner, vous effrayer, quelque part, peut-être, en tout cas, on sent le travail, la recherche et il y a de quoi s’émerveiller et se régaler ! Si pour moi, ce livre m’a permis de me déconnecter (bien que certains passages restent flous pour des éléments hors livre), il sera un voyage inhabituel pour d’autres et je le recommande !
Ce sera un 17/20 pour moi et bravo à Martial Victorain !

2 commentaires:

  1. Je suis totalement d'accord avec toi sur la couverture. Prenante.

    RépondreSupprimer
  2. Même le titre en fait, I do really like :)

    RépondreSupprimer