dimanche 27 octobre 2013

La Guerre des Eléments (Perrine Rousselot)

Tome 1

Je m’appelle Avril, j’ai dix-sept ans et la vie d’une adolescente normale. J’ai un petit ami qui s’appelle Mickaël et ma meilleure amie Aline est en Terminale avec moi. Chose qui pourrait paraître étrange, j’ai un animal de compagnie qui s’appelle Lux, c’est une luciole. Le jour où je découvre un monstre sous mon lit, je me précipite chez Mickaël mais y découvre un autre garçon du nom de Snow qui me vole un baiser. Qui est-il ? Et comment peut-il savoir tant de choses sur moi et mon amitié particulière avec Lux ?

Ca faisait un petit moment que ce livre me faisait non pas du pied, mais de la page, plutôt. 
Et puis, un jour, j'ai discuté avec l'auteure, qui a découvert que j'étais aussi auteure, et nous avons décidé de nous échanger nos livres. Bonne idée, riche idée, même, puisque j'ai enfin pu découvrir l'univers de Perrine Rousselot qui m'attirait tant. 

Nous suivons la jeune Avril, qui mène une vie normale, assez banale, du moins, à la seule différence qu'elle possède une Luciole comme animal de compagnie. Oui, j'avoue, un peu surprenant, mais intriguant quand même! Et puis un soir où elle est seul, un truc bizarre se passe dans l'appartement qu'elle occupe avec son père, elle décide donc d'aller chez son petit ami. Une fois chez lui, impossible de le trouver, pourtant, un garçon se fait passer pour lui et lui vole ainsi un baiser. Il s'avèrera que ce garçon s'appelle Snow, et qu'il pourrait bien, en arrivant dans sa vie, être le prélude de grands changements...

Alors il faut le dire d'emblée, j'ai été conquise par l'histoire. J'ai été embarquée, ça m'a beaucoup plu, bref, j'ai été ravie de pouvoir me plonger dans l'univers de Perrine Rousselot. Cette histoire de guerre des Eléments, de Lumière, d'Obscur... vraiment, j'aime beaucoup, et tout ce qui a été créé autour aussi. 

Seulement... seulement... malgré tout ceci, j'ai tiqué un certain nombre de fois, ce qui est assez regrettable quand un bouquin se présente comme petit (moins de 300 pages, écrit assez gros). J'ai trouvé qu'il manquait bien au moins encore 200 pages. Si j'ai aimé au final que l'action se déroule aussi rapidement, puisqu'on ne réfléchissait pas, on n'avait pas le temps d'en redemander, on plongeait, au final, ça m'a manqué, ces temps de latence pour s'imprégner des personnages, pour mieux appréhender les situations et tout... c'était un peu trop saccadé, de ce côté-là. Justement, on plonge, mais on plonge dès la première page. Je n'ai pas connu Avril avant que tout lui tombe sur le crâne, et je me suis fait la réflexion qu'un petit chapitre pour nous la présenter dans son quotidien, ça n'aurait pas été de trop... Il m'a fallu presque deux chapitres pour me mettre réellement dans l'histoire.

Si c'était bien, c'était aussi moins bien que l'action soit aussi rapide, parce que quand j'ai lu au final que toute l'histoire du tome 1 se déroule sur un an j'ai eu un moment de bug et je me suis dit "euh, attends. C'était pas en trois semaines ou... deux mois max?" Il est vrai en regardant rétrospectivement que tout s'emboîte parfaitement et logiquement en un an. Seulement, le rythme alloué à l'histoire ne nous le laisse pas réelllement penser. C'est vraiment dommage quand même... 

J'ai observé de même plusieurs fautes d'orthographe (j'y peux rien, et comme dirait ma partenaire Justine, je ne les cherche pas, mais quand je tombe dessus, bah... je tombe dessus. Elles me sautent même aux yeux!), et de... de formulation de phrases. Un peu des erreurs de bêtas, en somme. 

Mais bon, si vous regardez bien, je ne me suis pas arrêtée à cela, fort heureusement, et au final, je retiens que la Guerre des Eléments 1 est vraiment une histoire que j'ai appréciée, malgré sa "mise en forme" si on peut. Le contenu rattrape franchement les défauts que j'ai énoncés, et je me suis prise d'affection pour le couple Avril/Snow. Ils sont trop chous! Même si plusieurs fois j'ai eu sérieusement envie de baffer Avril. Je la comprenais, et en même temps, j'étais là "non, mais non! Nooon, mais franchement, nooooon!" 
Il y a des moments, j'étais vraiment, vraiment prise dedans, et j'ai trouvé cela vraiment chouette. Au point que j'en venais à faire des réflexions à haute voix du genre "ah naaaaaaan, c'pas possible!" ou "oh, la vache!". 

L'histoire en elle-même est très bien ficelée, il y a des actions, des complots, aussi, tellement qu'on finit par se retourner le cerveau parce qu'on cherche le complot sous le complot sous le complot etc., et ça aussi, c'est un gros plus. En gros, il y a de merveilleuses qualités dans ce bouquin, seulement il y a des petits défauts qui gâchent sa lecture, c'est trop dommage! Il manque si peu!

Au niveau de la plume de Perrine Rousselot, je n'ai pas grand chose à dire, sinon qu'elle pourrait être exploitée encore mieux, encore plus profondément parce qu'on sent le potentiel qui émerge et qui pourtant n'est pas à son maximum. 

En conclusion, la Guerre des Eléments est une très bonne découverte malgré quelques défauts de mise en forme et de narration, dirons-nous, il s'agit d'un roman doté d'un grand potentiel, qui malheureusement n'est pas exploité entièrement, mais qui mérite d'être lu. J'ai vraiment, vraiment apprécié ce voyage dans le monde de Perrine Rousselot, je ne regrette rien, bien au contraire! j'en redemande encore, je me demande bien ce que le tome 2 nous réservera! Ce sera un 17/20 pour moi, même si techniquement, il faudrait moins pour la mise en forme... mais je sais pas, 17 me semble la note la plus appropriée. Bravo Perrine, et vivement le tome 2, merci pour cet échange que je suis loin de regretter!




Tome 2 : Katia



Je m’appelle Katia, j’ai quinze ans et un pouvoir hors du commun que beaucoup convoitent. C’est pourquoi je n’ai pas le droit de sortir ou uniquement sous bonne garde. J’ai peu d’amis à part Sophie, une élue de la Foudre qui partage ma chambre à l’internat du SCISCO. Je ne m’intéresse pas aux garçons. J’attends qu’on trouve enfin mon âme sœur et j’espère que notre relation sera d’amour. Ce serait tellement plus simple. Seulement… Ça n’aurait jamais dû être lui.

Bon. Bon, bon, bon ! Il me faut me rassembler pour vous parler de ce bouquin qui m’a très agréablement surprise.

Le second tome de La Guerre des Éléments met en scène Katia, que nous avions déjà rencontrée dans le premier tome. Cette fois-ci, nous nous retrouvons dix ans après, et Katia a bien grandi. Elle est une élue particulière et attend avec une impatience croissante qu’on retrouve son âme sœur. Sauf que le jour où cela se produit, toutes ses illusions s’envolent. Elle qui avait rêvé que tout se passerait naturellement… le choc est rude. Mais… et si quelque chose était possible quand même ? Qu’est-ce que l’avenir réserve encore à Katia ?

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Kitsunegari pour ce Service Presse. J’ai énormément de chance d’avoir pu lire ce deuxième tome ! J’avais apprécié le tome 1, même s’il n’était pas parfait, et je me demandais bien ce que cette suite pouvait nous réserver.

J’ai été surprise de très vite m’attacher à Katia, malgré son jeune âge. Certes, je la trouvais parfois un peu immature de temps en temps, mais elle n’en devenait que plus réelle à mes yeux et j’ai beaucoup aimé la suivre, d’autant que ce qu’elle va vivre est juste impressionnant (et tellement plus encore !).

À ce niveau, je dirais que parfois la suite des évènements m’a paru un peu farfelue. En même temps, cela ne m’a pas empêchée de dévorer le bouquin. C’est juste que je suis tellement habituée à jouer sur du réalisme et encore du réalisme que parfois, quand on en décolle un peu, j’ai quelques difficultés. En même temps, ça m’a fait du bien de retrouver des choses moins vraisemblables par rapport à notre quotidien !

C’est un petit peu pareil pour la relation entre Katia et Neil. Je veux dire, elle va vraiment très vite, quand on y regarde bien. Mais en fait, j’ai totalement craqué pour eux, pour la relation qu’ils ont et tout ! J’ai trouvé d’autres personnages attendrissants, aussi, au passage, comme Sophie, la meilleure amie de Katia, ou Tony, qu’on ne voit pas tellement mais qui a son importance, et puis ça a été un bonheur de croiser encore Snow et Avril !
Au niveau des caractères, comme je l’ai dit, Katia a peut-être quinze ans, mais on s’attache facilement à elle. Bon, d’accord, elle est un peu naïve et a tendance à souvent partir en courant lorsqu’elle est très chamboulée. Hormis ceci, elle est pleine de détermination et elle grandit d’un seul coup. J’ai trouvé qu’une fois qu’elle a rencontré Neil, elle devient beaucoup plus mature et même si elle se prend quelques claques (pas physiquement), elle sait justement en tirer profit, ce qui est un très bon point, pour moi. Après un peu de recul, j'aurais apprécié qu'elle soit un peu plus âgée, quand même, pour certains points, notamment pour la romance...
Quant à Neil, awh… Lui, il m’a aussi fait craquer. Carrément, même ! J’aime beaucoup sa personnalité, le rôle qu’il joue, le fait qu’il se batte pour des tonnes de raisons et qu’on en apprenne plus au fur et à mesure. Que rien ne soit joué entre eux deux et qu’il faille toujours qu’ils luttent.

Vous l’aurez compris, je pense, ce deuxième tome est une réussite. Chaque chapitre apporte son lot d’informations, de péripéties, et on a beaucoup de mal à lâcher le bouquin. Il y a des moments attendrissant, des moments à faire rire, des moments de romance, d’autre beaucoup plus sérieux où on a la boule au ventre, d’autres incroyables (au sens littéral)… bref, de quoi vous embarquer pour quelques heures de lecture durant lesquelles il vous sera ardu de vous décrocher des mots de Perrine !

En parlant de ses mots, je dois avouer que j’ai bien apprécié la plume de l’auteure. Parfois, elle m’apparaissait trop simpliste, pas assez travaillée, et à d’autres, on sentait qu’elle s’était amusée, lâchée et qu’elle libérait son stylo (ou ses doigts sur son clavier). J’aurais voulu voir plus de ces moments, même si j’ai été très amusée de lire plein de mots qu’on ne retrouve que très rarement et qui m’ont presque donné envie d’aller prendre mon dictionnaire pour en vérifier le sens (oui, je suis une grand fan du dictionnaire et des mots inconnus à rechercher ! Aha). Le seul petit défaut c’est qu’à mon avis, il restait quelques fautes d’orthographe (très peu) et la syntaxe n’était pas au mieux (je suis une monomaniaque des virgules, j’y peux rien).

Hormis cela, le déploiement de l’univers que nous avions découvert dans le tome un m’a juste ravie ! À travers les yeux de Katia, cela prend une toute autre dimension et c’est fantastique ! Franchement, quand il faut trouver des réponses et que tout finit par prendre son sens, on aurait presque des étoiles dans les yeux !
Mon seul regret, concernant cet univers, et l’intrigue, si on veut, c’est la fin. Je ne suis pas très fana des conclusions de ce type, des résolutions comme celles-ci, mais c’était bien amené et il n’y a rien à y redire. Pour moi, c’était juste… dommage. J’aurais voulu que ce soit autrement, mais tout comme Katia, j’ai été cisaillée un peu entre les deux options et je comprends le choix qui a été fait. Juste une question de goût, au final !

Je crois que je vais m’arrêter là pour cette chronique. J’espère vous avoir donné envie de donner sa chance à cette saga, elle sort du commun et elle sait aussi vous faire oublier votre environnement, alors je ne peux que vous la conseiller ! Ce tome deux arrivera certainement à en faire craquer d’autres, pour son univers ou pour sa romance que j’ai tellement trouvé belle, pleine de combats, de chutes et de difficultés ! Tout est bien imbriqué, et même s’il y a quelques petits défauts que j’ai pu mentionner plus haut, le livre vaut largement la peine qu’on se laisse tenter !
Ce sera donc un 17/20 pour moi, encore une fois, et merci encore aux Editions Kitsunegari ainsi que bravo à toi, Perrine !

1 commentaire:

  1. On est une fois de plus du même avis, à ce que je vois ^^ hihi ♥

    RépondreSupprimer