jeudi 4 juillet 2013

Let The Sky Fall (Shannon Messenger)

Book 1 : Let the Sky Fall

Seventeen-year-old Vane Weston has no idea how he survived the category five tornado that killed his parents. And he has no idea if the beautiful, dark-haired girl who’s swept through his dreams every night since the storm is real. But he hopes she is.
Seventeen-year-old Audra is a sylph, an air elemental. She walks on the wind, can translate its alluring songs, and can even coax it into a weapon with a simple string of commands. She’s also a guardian—Vane’s guardian—and has sworn an oath to protect Vane at all costs. Even if it means sacrificing her own life.

When a hasty mistake reveals their location to the enemy who murdered both of their families, Audra’s forced to help Vane remember who he is. He has a power to claim—the secret language of the West Wind, which only he can understand. But unlocking his heritage will also unlock the memory Audra needs him to forget. And their greatest danger is not the warriors coming to destroy them—but the forbidden romance that’s grown between them.

Ouiiii! Enfin une nouvelle chronique!
Je sais, je sais, je vous ai manqué. Ou pas. 
Seulement, mon stage dans un foyer de l'Arche est tellement prenant que j'ai une flemme impossible de venir pour publier mes chroniques et piiiiire! (ne me tuez pas!) de lire. Je n'ai même plus le temps de lire!
Alors mardi après-midi, j'étais tranquille, je me suis posée, et ce livre que j'aime pourtant énormément, je l'ai terminé. 200 pages, toc, comme ça! 

Bon enfin bref, je raconte ma vie. 

Let the Sky Fall est l'histoire de Vane et Audra, deux... sylphes, des créatures élémentaires de l'air. Première fois que j'en rencontre dans les livres, inutile de vous dire que c'était intriguant! 
Audra a toujours été une sylphide. Enfin, je veux dire, elle a toujours su qu'elle l'était, a appris à manier ses capacités, etc. Son père est mort en faisant le sacrifice ultime afin de sauver Vane, qui depuis, ne se souvient de rien. 
Parce que Vane est comme Audra, mais il a quelque chose en plus: il est le dernier des Westerly. Oui, je garde les noms en anglais c'est 'achement plus simple pour moi xD Disons simplement que chez les sylphes, il y a quatre "espèces", si vous voulez. Quatre grandes familles, selon les vents. Ceux qui viennent du Nord: Northerlies, ceux qui viennent de l'Est: Easterlies, du Sud: Southerlies, et de l'Ouest: Westerlies. 
Et Vane est le dernier Westerly, donc il intrigue au plus haut point le grand méchant de l'histoire qui veut dominer le monde (ça faisait longtemps, un méchant pareil! Ca fait du bien de revenir aux classiques, je vous le dis!). Parce que pour avoir le "pouvoir absolu", si on veut, on peut apprendre les langages des autres vents. Oui, c'est possible. Or, le grand méchant de l'histoire, Raiden, n'a jamais pu apprendre le Westerly. D'où l'importance de Vane... 
Sauf qu'il ignore où se trouve Vane, et celui-ci vit en humain, adopté par une charmante famille, depuis le jour où ses parents sont morts. Oui, parce que le père d'Audra était leur protecteur à eux, et il est mort en essayant de sauver la famille. Vane ne se souvient de rien, mais rien du tout. Audra est sa gardienne, elle le protège, le surveille pour qu'il ne fasse pas de bêtises qui attireraient l'attention de Raiden. Et un beau jour, arrive ce qui devait arriver... En voulant protéger Vane, Audra attire l'attention des sbires de Raiden et est obligée de provoquer les différents réveils chez son protégé afin qu'il puisse se défendre. 


C'est compliqué, hein? Normal. C'est mon résumé qui fait ça. Quand on lit l'histoire, pas de souci, tout est très clair. Mais c'est un livre conséquent, quand même, hein, c'est pas le petit format. 
Bon, enfin bref. Je ne vous ai pas dit qu'il y avait une histoire d'amour, je ne savais pas trop comment amener ça sur le tapis, mais maintenant, c'est chose faite! Comment ça je n'ai pas précisé entre qui et qui? Entre Audra et Vane, évidemment... pas entre Vane et sa chaussette de la semaine précédente!
Pardonnez mon humour un peu... horrible ce soir, je pense que c'est la fatigue. 

J'ai beaucoup aimé découvrir l'univers de Shannon Messenger et de ses sylphes. Vraiment, c'était fascinant, même si parfois je me suis posée des questions, rapport essentiellement au vocabulaire que je n'avais jamais croisé auparavant. Je me suis munie d'un dico et c'est tout de suite allé mieux! 
Oui, je sais. J'ai des mèches blondes, ça explique peut-être quelque chose. (je n'ai strictement rien contre les blondes, entendons-nous bien, ma mère l'est, et je l'aime de tout mon coeuuuuuur!). 
Bon, enfin bref, je me perds encore, saleté!

L'alternance des points de vue entre Vane et Audra était très judicieuse ici, et voyager en compagnie de ces deux-là a été un vrai plaisir, entre Vane qui représente parfois tout à fait l'ado bourré d'hormones et avec un humour juste énorme, et Audra qui se focalise uniquement sur son but et seulement ça, presque militaire sans l'être... Génial! 
Lui va devenir un peu plus sérieux, et elle moins. Enfin, ils vont évoluer ou laisser transparaître leur réelle personnalité. Cette évolution d'ailleurs est pas mal... 
Un petit point, d'ailleurs, est la rapidité avec laquelle Vane tombe amoureux d'Audra. Ca m'a perturbée, mais en même temps, il rêve d'elle depuis dix ans... Bref. 
Leur histoire d'amour est juste choupi, agaçante parce que ça ne marche pas tout le temps comme on veut, mais pour ça, je félicite l'auteure qui a su insuffler juste ce qu'il fallait de tension. 

Au niveau du style d'écriture, c'est assez fluide, et aussi... assez parlé, un peu comme je le fais ici. On a littéralement les pensées des personnages, de fait, le style est plus axé sur quelque chose de direct. J'aime bien! 

Après, au niveau de l'univers en lui-même, j'ai hâte d'en découvrir plus, j'ai l'impression d'en avoir appris beaucoup, néanmoins je me rends compte que je n'ai aperçu que l'extérieur du champ, si on veut, la clôture... Le monde des sylphes est encore plein de mystères que je brûle de découvrir, je vous le dis! 
Et puis, Shannon Messenger a su introduire tout ceci, toute son histoire et son univers de manière extrêmement simple et facile, je dirais. Je vous l'ai fait remarquer plus haut, mon résumé donne juste mal au crâne, alors que tout se met très aisément en place dans l'histoire. Personnellement, je n'ai jamais été perdue (sauf avec le vocabulaire, mais chut xD), j'ai tout compris, et c'est extra!

Une fin un peu... agaçante, mais qui laisse espérer, en résumé, je veux la suite!! 
Ce sera un 18/20 pour ce livre original, au style d'écriture parfaitement adapté et frais, ainsi que pour ses personnages et son univers que j'ai beaucoup aimés et que j'ai hâte de retrouver! 
Merci, Shannon Messenger!

PS: elle est superbe, la couv, hein? ;)


Book 2 : Let the storm break

 Vane Weston is haunted. By the searing pull of his bond to Audra. By the lies he’s told to cover for her disappearance. By the treacherous winds that slip into his mind, trying to trap him in his worst nightmares. And as his enemies grow stronger, Vane doesn’t know how much longer he can last on his own.
But Audra’s still running. From her past. From the Gales. Even from Vane, who she doesn’t believe she deserves. And the farther she flees, the more danger she finds. She possesses the secret power her enemy craves, and protecting it might be more than she can handle—especially when she discovers Raiden’s newest weapon.

With the Gale Force weakened by recent attacks, and the power of four collapsing, Vane and Audra are forced to make a choice: keep trusting the failing winds, or turn to the people who’ve betrayed them before. But even if they survive the storms sent to destroy them, will they have anything left to hold on to?




J’ai terminé ce second opus tout à l’heure, emportée par le récit et ne voulant plus m’arrêter. Je ne m’attendais pas à le terminer si rapidement, je dois l’avouer !

Bon. Dans Let the storm break, nous retrouvons Vane et Audra, dans leur récit à deux voix, avec Vane en tant que dirigeant de… non, vous ne saurez pas, et Audra qui essaie de faire la part des choses dans sa relation avec Vane, et qui est partie quelques jours pour prendre du recul. Parce que cela implique tellement de choses dans son rôle de Gardien, dans sa vie, dans… dans la survie du monde. Sauf que les choses ne vont pas être simples. Entre une union que les Gales veulent forcer entre Vane et sa promise Solana, en plus d’essayer de forcer Vane à leur dévoiler le langage que lui seul connaît, et Raiden qui déploie un nouvel arsenal que les Gales auront énormément de mal à contrer, voire qu’ils ne pourront pas contrer… Audra et Vane ont encore du travail, et leur histoire d’amour risque de s’en trouver compliquée.

Je sais. Je sais, je sais, je sais !
Mon résumé ne rend pas DU TOUT justice au livre. Parce que ce deuxième opus est juste gé-nial ! Je l’ai vraiment, vraiment apprécié et encore une fois, Shannon Messenger a su me plonger dans son univers tellement unique et… superbe.

J’ai retrouvé avec un plaisir non feint Audra et Vane, surtout ce dernier avec son humour un peu décalé et ses hormones toujours à l’action. Il est pourtant très mature, malgré son âge et parfois quelques réactions impulsives. On sent qu’il mûrit tout au long de l’histoire et les valeurs qu’il défend me touchent beaucoup, c’est vraiment flagrant dans ce deuxième tome. Audra, quant à elle, est plus froide, même si je l’apprécie beaucoup et que je l’admire aussi, d’une certaine manière. Elle est dure, mais ce qu’elle ressent pour Vane est beau, et ça la transforme. Leur combat et leur amour est juste fantastique ! Oui, c'est pas toujours simple, mais Shannon Messenger sait vraiment insuffler ce petit truc qui vous fait apprécier leur relation quoi qu'il advienne.

Au niveau des autres personnages, parce qu’il y en a d’autres importants, je me suis plusieurs fois rendue compte que des baffes se perdaient. Non, mais vraiment. Autant Gus est chou et bourré de qualités qui vous font l’apprécier grandement, autant Solana et Os… Surtout Os. Solana, on ne peut pas la sentir pour la simple raison qu’elle devrait être à la place d’Audra. Mais Os… et Raiden ! Oooouh, le gueux ! Oui, c’est un gueux. Un manant. Un cuistre de premier ordre !!

Vous êtes peut-être en train de vous rendre compte que je ne sais pas quoi vous raconter. Si ce n’est pas le cas, maintenant, ça l’est. En fait, j’ai tellement de choses à vous dire, pour essayer de vous donner envie de tenter l’aventure ! Je suis conquise par cette saga, le premier tome promettait beaucoup, le deuxième tome tient ces engagements et même plus encore ! On parle de choses importantes sans que jamais l’histoire devienne pesante, qu’on se dise « pffff, quand est-ce que ça s’arrête ? ». On est toujours sur des charbons ardents, à vouloir savoir la suite, et en même temps, on se complaît dans cet univers si particulier. C’est fascinant !

La longueur des chapitres aide aussi beaucoup, je dois dire. Parfois courts, parfois longs, Shannon Messenger sait toujours les couper au moment où il ne faut pas. Donc vous êtes obligé de continuer au moins quelques lignes du chapitre suivant et résultat des courses, vous avez déjà lu deux pages avant de vous rappeler qu’il fallait vous arrêter. Addictif ! Tout coule avec aisance et vous vous laissez porter par ces vents dont vous ignoriez encore tellement de choses.

L’imaginaire est plus qu’intéressant, tant du point de vue des créatures que l’on rencontre que dans les structures qu’ils gouvernent et dans leur façon de manipuler les vents. Je suis toujours aussi admirative de ce que l’auteure a construit et avec quelle facilité elle sait nous transmettre tout ceci. Moi qui pourtant n’ait pas un niveau d’anglais exceptionnel, j’ai compris sans souci les situations, surtout quand elles devenaient euphémiquement problématiques, et j’étais à fond !

La plume de Shannon Messenger est juste extra. La preuve en est que vous passez d’Audra à Vane sans souci, adoptant les pensées de l’un et de l’autre et qu’en même temps, vous voyez que celle qui les a créés a sa petite touche particulière. Franchement ? Un pur régal. On sent qu’elle s’amuse particulièrement avec Vane, qu’elle se lâche, et qu’elle réserve sa part plus sérieuse à Audra, ce qui va très bien aussi.

Bref, une superbe histoire, un deuxième tome largement à la hauteur du premier, une saga que je ne regrette absolument pas d’avoir commencée, une fin qui… huuuuhg, je veux la suite ! Des personnages juste excellents et humains malgré leur nature, drôles, touchants, sérieux et… parfaits pour l’histoire. Ou au contraire parfaits en tant que punching ball imaginaire. Un univers qui saura à coup sûr vous emporter, un imaginaire comme vous n’en trouvez nulle part ailleurs… un seul conseil : jetez-vous dessus !
J’aimerais encore dire tellement de choses… si je vous dis que j’ai été plongée et que je ne veux plus ressortir de l’histoire, que je veux le tome 3 et que je n’en veux pas parce que je ne veux pas terminer la saga, ça vous va ?
C’est un énorme succès pour moi, et même si ce n’est pas un coup de cœur, ce sera un 18/20 pour moi ! 

PS: la couv du deux est superbe aussi, mais je ne sais pas si c'est storm ou stormS, parce que sur mon exemplaire c'est sans S! 



Book 3 : Let the Wind Rise


Vane Weston est prêt pour la bataille. Contre l’armée de Raiden. Contre la lente Gale Force corrompue. Même contre sa propre nature pacifiste de Westerly. Il ferait n’importe quoi, même si cela comprend prendre d’assaut la forteresse glacée de Raiden avec les trois personnes en qui il croit le moins. N’importe quoi pour ramener Audra saine et sauve.

Mais Audra ne va pas attendre que quelqu’un la sauve. Elle a Gus — le gardien avec qui elle a été capturée. Et elle a un étrange « guide » laissé derrière par un prisonnier qui a réussi à échapper à Raiden. Le vent se lève également de son côté, se ralliant contre leur ennemi commun. Quand les forces s’alignent, Audra tente sa chance — mais Raiden est prêt.

La liberté n’a jamais tenu un tel impossible prix, et les deux camps savent que les sacrifices seront énormes. Mais Vane et Audra ont débuté le combat ensemble. Ils le termineront de la même façon.

Je dis que vous êtes une bande de petits chanceux, d’avoir le résumé en français, quand même. Je viens de lire le livre en VO, quoi ! Il vient de sortir en anglais ! Et je l’attendais, cette fin, depuis… depuis… 2014 ! Ça faisait deux ans que j’attendais la conclusion de cette saga épique !

Nous retrouvons Vane et Audra, tous les deux dans des situations pas fastoches : Audra est captive de Raiden avec Gus, Vane doit faire face à des Gales qui veulent faire de lui le roi, tout en l’empêchant d’aller sauver la fille qu’il aime. Mais il a décidé, et il ira, quitte à faire confiance à ceux en qui il se fie le moins. Chacun va effectuer un bout de la route, non sans compromis et souffrances, pour que la terreur cesse et que l’amour triomphe. Y parviendront-ils ?

Ce livre a été é-pique. Non, mais vraiment. Exactement comme les deux premiers tomes ! J’ai eu tellement de plaisir à retrouver ce duo, cette narration à deux voix où chacun des personnages a son propre caractère et cette tension, cette dynamique dans le récit, c’était… oui, je reprends mon souffle, d’accord. Comment réussir néanmoins à vous expliquer que c’était juste génial ?

J’ai eu peur d’avoir potentiellement oublié pas mal de choses. J’ai quand même repris assez aisément le train et je suis heureuse d’avoir pu me souvenir de certains éléments qui se sont réactivés pendant ma lecture. Je retrouvais et redécouvrais un monde unique, original et déroutant. En plus de ça, j’ai ri plusieurs fois, puisqu’il est de notoriété publique que Vane a un humour et une personnalité assez comique. Ses moments d’hésitation, ses remarques sont juste incroyables et je l’aime énormément. Pareil pour Audra, qui apporte un semblant de cadre et de maîtrise pour rééquilibrer la balance.

Sauf que là, chacun va apprendre à devenir soit plus posé, plus sérieux, soit à se laisser aller, à lâcher prise. Ce roman, c’est l’apprentissage des différences de l’autre, c’est faire un pas vers l’autre face à l’adversité, c’est… non, mais je vais devenir gaga, à vous taper tout ça. Je vais jamais réussir à me contenir !

Tout ça pour dire qu’on retrouve nos personnages si appréciés, si uniques et que c’est juste du bonheur. Ils sont dans une sacrée mouise, mais c’est toujours excellent de les lire. Faire face aux épreuves avec eux, c’est excellent ! On développe une affection pour eux qui pourrait presque dépasser l’entendement. Et pas que pour Audra et Vane, même si c’est surtout d’eux que je parle. Il y a Gus, Solana, Arella, Aston, Raiden… tous ont quelque chose pour nous faire ressentir des émotions plus ou moins fortes. Ils nous font réfléchir et on plonge de bout en bout dans cette histoire incroyable !

D’ailleurs, parlant d’histoire, abordons l’intrigue. On attend ce dénouement depuis des années, littéralement. On a envie que ça dure, qu’on prenne le temps de profiter… et c’est exactement ce qui se produit ! La double narration nous offre plus de détails, la tension va crescendo et les rebondissements, les rêveurs, les rebondissements ! Tout se joue en très peu de temps, mais alors je peux vous dire que vous, ça pourrait durer des heures, ça serait la même : vous ne voudriez pas lâcher le roman ! On est à fond, on s’y croit, les descriptions nous permettent de nous y sentir, et on ne s’ennuie jamais. Faut quand même le faire, non ?

Niveau imaginaire, cet univers aérien, des vents, des sylphes, ça me passionne et me fascine toujours autant. Sans compter que Shannon Messenger a réussi à trouver des solutions innovantes, tout en posant des problèmes de conscience assez forts avec les pouvoirs déployés. Elle déploie encore les possibilités de façon incroyable et on reste subjugué, simplement ! Je reste encore sous le charme.

Niveau valeurs, alors là, je dis chapeau. Pourquoi ? Parce que dès le départ, on a un enjeu entre le Bien et le Mal, mais on s’aperçoit que c’est jamais blanc ou noir, c’est une teinte de gris. Shannon Messenger réussit à nous montrer qu’avoir des capacités surnaturelles, c’est aussi choisir comment les utiliser et quels sont les principes qui vont nous animer. Vane est censé incarner la paix, mais ce n’est pas évident, à cause de la pression extérieure, de ce qu’il traverse, et de tout un tas de choses. Mais ce qui est présenté, c’est qu’on a toujours le choix… et pour moi, ce roman est teinté de lumière, d’un souffle d’espoir et c’est magnifique.

Concernant la plume, elle est toujours aussi fluide, aussi addictive et pourtant, elle reste légère sans nous donner une impression de manque. Je sais pas si je suis claire. Je n’avais pas l’impression que si je posais le bouquin, j’allais être mal. Cette auteure sait nous intégrer dans son monde avec douceur, pour qu’on ait toujours envie d’y revenir avec douceur. Et son humour, j’adhère, ses références aussi, bref, c’était extra.

En conclusion, Let the Wind Rise a été une excellente lecture pour moi. Peut-être même un petit coup de cœur, ou juste en dessous. Je n’ai même pas parlé du côté romance, qui m’a aussi embarquée, je vous laisserai en découvrir plus. On retrouve Audra et Vane, toujours fidèles à eux-mêmes, mais prêts à effectuer un bout de chemin pour que cette guerre puisse s’arrêter. Ce dernier tome est épique, sur une durée très courte mais sans aucun temps mort, bien au contraire. Tout est fluide, fascinant, et ça nous prend, sans nous rendre addictifs dans un sens négatif. J’ai vraiment, vraiment aimé cette fin et plus ça va, plus je l’aime, c’est atroce.
Ce sera donc un 19/20 pour moi et je vous recommande plus que sincèrement cette saga !
 

7 commentaires:

  1. Westerly j'ai lu Westley xD j'ai bugué dessus mdrr
    Sinon il a l'air bien et j'espère qu'il sortira en français !
    La couverture est trop belleeeee *_*
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour tout le monde !

    Une petite Newsletter pour cette fin de semaine.

    Tout d'abord, ma lecture en cours et le récapitulatif de mes LC (NOUVEL ARTICLE !) : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3169933883-Lecture-en-cours.html

    Ma PAL prévue pour le mois de juillet : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3145728646-Ma-pile-a-lire-du-mois.html

    La LC que j'organise : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3172088693-Si-j-organise-une-lecture-commune-tu-viens.html

    Ma chronique : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3171969951-Le-Petit-Prince-Antoine-de-Saint-Exupery.html

    Mon IMM du mois de juin

    Sur le blog : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3147689150-In-My-Mail-Box.html

    En vidéo : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ipCWxXqIb2g

    (Un ÉNORME IMM comme vous en avez jamais vu !)

    Mon bilan lecture du mois de juin : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3166297656-Bilan-du-mois-Juin-2013.html

    En vidéo : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YFUMjzKgb58

    Le rendez-vous dans ma PAL : http://lemillefeuilles.skyrock.com/3166987420-Rendez-vous-du-Jeudi-Dans-ma-PAL.html

    En vidéo : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zdoiWZBzRoU

    C'est tout pour cette fois !

    Bon week-end à tous et à toutes ! :)

    RépondreSupprimer
  3. coucou juste pour vous dire que la premiere tome est paru en français sous les éditions luxem
    bonne lecture
    je me suis régalée

    RépondreSupprimer
  4. Est ce que quelqu'un sait quand sortiras le tome 2 en France ? Parce que le premier est génial

    RépondreSupprimer
  5. Oh punaise, arrête de me pondre des chroniques comme celles-là sinon je vais définitivement ajouter ces livres à ma PAL ^^!

    RépondreSupprimer